espanolfrancaisenglishgerman

Les fous

 
 

L'humanité joue une pièce de théâtre dont la fin proche est prévisible. Vous pouvez regarder l'humanité resserrer l'étau autour de son propre cou.

Même si seule une fraction des 1,4 milliard de Chinois va bientôt viser le niveau de vie occidental, les ressources de la planète seront bientôt épuisées. Nous ne disposons pas de 5 Terres, dont nous aurions besoin si l'ensemble de l'humanité adoptait notre niveau de vie. Et la Chine a depuis longtemps cessé d'être un pays nouvellement industrialisé ou d'être un pays émergent, aujourd'hui, la Chine est déjà un plus grand émetteur de CO2 que les États-Unis. Dans de nombreux domaines, la Chine est un pays pleinement développé, bien que la Chine elle-même insiste sur le statut de "pays en développement" malgré sa force de développement afin de ne pas perdre les avantages de ce statut. Sans parler des 1,4 milliard d'Indiens qui aspirent déjà ou aspireront bientôt à nos niveaux de vie.

Il y a seulement 100 ans, les gens étaient à peine capables de rendre la vie difficile dans les pays voisins . Aujourd'hui, nous sommes en train de rendre la terre entière inhabitable. Bien que l'humanité ait jusqu'à présent évité de mener une guerre nucléaire mondiale, nous, les humains, sommes capables de détruire la terre même sans guerre. Souvent, c'est simplement la masse qui constitue une menace. C'est la masse des véhicules à combustion qui polluent l'air en Europe, en Amérique et maintenant aussi en Asie et contribuent aux gaz à effet de serre, c'est la masse des avions qui parcourent la terre, c'est la masse des systèmes de chauffage, mais aussi de climatisation aux rendements misérables*** et leur en somme énorme chaleur résiduelle qui contribuent au réchauffement de la planète et aux gaz à effet de serre. Sans parler des gaz contenant du fluor (gaz F, HFC) souvent utilisés dans les climatiseurs et les pompes à chaleur, qui peuvent être 8000-24000 fois plus nocifs que les autres liquides de refroidissement et le CO2 et s'échappent dans l'atmosphère en cas de fuites (~ 5-7%/année dans les systèmes split) ou au plus tard lors de l'élimination. Ce sont les innombrables hauts fourneaux, les cheminées industrielles, les centrales à charbon et les centrales nucléaires avec leur électricité bon marché, l'agriculture et la sylviculture industrialisées qui alimentent le réchauffement climatique (méthane, déforestation, monocultures, ...). Et il faut aussi mentionner ici le béton : La production de béton génère 6 à 8 % des émissions mondiales de CO2. Ce chiffre dépasse encore le trafic aérien commercial avec 2,5% (2018). Et même nos déchets produisent encore 3,5 % du CO2 mondial. À propos : le dernier mais non le moindre dans cette liste est l'internet et les énormes centres de données de Google & Co et bien sûr les folles cryptocurrences.

50 degrés Celsius en été 2021 dans le dôme  de chaleur dans l'ouest du Canada et sur toute la côte ouest des USA et pas beaucoup moins à New York (un journal a même rapporté 52 degrés, Microsoftnews msn 'normal' 130 degrés Fahrenheit, c'est 54,4 degrés Celsius dans la Vallée de la Mort, , 52° C est 10 degrés de plus que la température de juillet à Doha/Katar. A 32 degrés, la morbidité augmente d'environ cinq pour cent, à 38 degrés C elle augmente de onze pour cent et plus, 50°C n'existe pas dans le répertoire du centre officiel de la meteo allemand: A.Matzarakis, Centre de recherche médico-météorologique du centre officiel de la meteo allemand de Fribourg), 47,1 degrés Celsius en Grèce, 45°C en Sardaigne, Calabre, Sicile (48,8°C à Syracuse) et en Turquie, 48°C en Arctique, Russie sibérienne, 47°C degrés en Algérie, record de chaleur avec 47,4°C en Espagne, combinés aux incendies de forêt correspondants, en Russie même avec l'ampleur historique des incendies de forêt, sont des présages apocalyptiques qui ne doivent laisser personne indifférent. Si, par exemple, le pergélisol russe dégèle à long terme, des quantités gigantesques de méthane nuisible au climat seront libérées, ce que les experts prévoient. Les derniers résultats en provenance d'Alaska et de la Russie, selon lesquels le permafrost fond déjà, sont alarmants. La libération de méthane joue également un rôle dans le réchauffement des océans, un scénario qui suscite les plus grandes craintes chez les scientifiques. Il est déjà manifeste aujourd'hui qu'au point le plus élevé de la calotte glaciaire au Groenland, à 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer, il est tombé de la pluie au lieu de la neige pour la première fois depuis le début des mesures. Le Groenland a enregistré cette année l'un des plus importants épisodes de fonte des glaces. Les températures record de plus de 23 degrés Celsius dans le nord du Groenland ont provoqué une élévation du niveau de la mer de 1,5 millimètre à l'échelle mondiale. 23,4° est la température la plus élevée depuis le début des relevés météorologiques. Martin Stendel, de Polar Portal : la fonte des glaces est suffisante "pour recouvrir toute l'Allemagne de 11,5 cm d'eau". Cette situation ne devrait pas seulement inquiéter les scientifiques, car le réchauffement de l'Arctique est trois fois plus rapide que partout ailleurs dans le monde.

Ce sont tous des événements qui ne peuvent être arrêtés - sans parler d'inversés - qu'au prix d'efforts considérables. C'est le début de la bataille finale des riches contre les pauvres, avec les premiers grands perdants que sont les sans-abri, les personnes âgées, les malades, les enfants (dans la seule province côtière canadienne de la Colombie-Britannique, au moins 233 morts, le "Guardian" britannique parle même de 719 décès "soudains et inattendus", les États-Unis sont assez intelligents pour ne pas publier ces chiffres pour leur pays.).

En 2015, selon Oxfam**, les 80 personnes les plus riches possédaient autant de richesses que les 50 % de personnes les plus pauvres (en 2010, c'était encore 388 personnes) et déjà en 2017, l'étude d'Oxfam ne recense que 8 hommes plus riches que les 3,6 milliards de personnes restantes dans le monde. (Si vous pensez que les chiffres d'Oxfam sont exagérés ou si vous avez lu la critique* de la Financial Times à leur sujet, il y a des sources très fiables qui le confirment). Selon une étude d'Oxfam, vieille de six ans, les 10 % les plus riches sont responsables de la moitié des gaz à effet de serre dans le monde. Vous pourrez vous rendre compte par vous-même de ce que cela signifie aujourd'hui, selon les chiffres ci-dessus. Entre-temps, ces fous "brûlent" leur argent en se faisant envoyer dans l'espace. Elon Musk prévoit des robots humanoïdes pour 2022, sans doute pour pouvoir continuer à vendre ses voitures lorsque l'humanité aura disparu.

Peut-être que quelques personnes simples d'esprit pensent maintenant qu'elles ont quelque chose à gagner en se rangeant rapidement du côté des gagnants apparents. Peut-être que les gens sont vraiment incroyablement naïfs au point de croire que c'est de l'alarmisme. Laissez-moi dire à ces gens : ce combat ne connaît que des perdants. La fin de l'Anthropocène sera un brasier inimaginable qui s'intensifiera.

Nous avons remis les clés du monde à des fous. Nous ne devons pas croire qu'ils vont maintenant retrouver la raison. Au contraire, les marchés boursiers et le CAC40 et DJFrance continuent de célébrer de nouveaux sommets historiques. Le monde n'a pas entendu un cri d'horreur devant ce phare et ce présage. France Télévision où Arte France où les autre stations de radio et de télévision officielles sont restées silencieuses (peut-être craignent-elles pour les systèmes de climatisation de leurs studios) et diffusent plutôt des feuilletons pour endormir les gens. Les 1,5 degrés décrits par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat font référence aux premières mesures de température fiables effectuées en continu il y a 140 ans, dans les années 1880, alors qu'en France déjà plus d'un siècle, en Angleterre déjà plus d'un siècle et aussi en Allemagne déjà plus d'un siècle, des hauts fourneaux brûlant à 1200 degrés fumaient, des milliers de cheminées, mais aussi d'innombrables feux de moisson fumaient et des chevaux à vapeur fuligineux traversaient les pays. Malgré les autres affirmations que l'on peut lire partout, les mesures et les séries de mesures effectuées avant 1880 n'étaient pas fiables parce qu'elles étaient difficilement comparables et que leur contexte était peu documenté : "Les enregistrements de la température globale commencent vers 1880 parce que les observations ne couvraient pas suffisamment la planète avant cette date" (NASA, sans commentaire.).

Grafik NASA Temperaturentwicklung 1880 bis heute
l'évolution des températures de 1880 à aujourd'hui

Les oliviers de 500 ans, 1000 ans et 2500 ans ont brûlé en Italie, en Espagne et en Grèce en 2021 (voir également ici : "La vallée des oliviers, même un olivier millénaire n'y existe plus") ou l'année précédente en Californie des séquoias millénaires dans les montagnes de Santa Cruz (le fait qu'ils aient survécu à cela ne doit rassurer personne) sont en soi des présages prudents et doivent constituer un signal d'alarme à ne pas ignorer.

Les fortes pluies, les tempêtes et les tornades dévastatrices qui se produisent actuellement dans le monde entier sont aussi clairement une conséquence du réchauffement. Même avec un réchauffement d'un seul degré, l'air peut absorber sept pour cent d'eau en plus. Si les choses étaient rationnelles dans le monde, il faudrait faire payer les pollueurs pour les dégâts.

Les fous, au contraire, utiliseront ces clés pour enfermer les quelques personnes encore saines d'esprit. La marionnette Sundar Pichai ne vous montrera pas cette site maintenant et à l'avenir.


Le pire dans tout cela, c'est que les gens ne comprennent pas la gravité de la situation. La fonte du permafrost déclenche une avalanche qui ne peut plus être arrêtée. Les gens pensent qu'en plantant quelques petits arbres, tout ira bien. Cela aurait pu aider avant-hier, mais aujourd'hui, le véhicule dans lequel l'humanité voyage est à mi-chemin de l'abîme. Un faux mouvement, une action irréfléchie et nous nous écrasons.



Les universités américaines étaient sur cette site en grand nombre. Et l'avertissement semble maintenant avoir atteint le Président Biden aussi. Il a profité d'une visite à la destruction de l'environnement le 7.9.21 pour citer presque mot pour mot cette page, presque deux mois après sa publication : "La nation et le monde sont en péril. Et ce n'est pas une exagération . C'est un fait" (souligné par R.C.-B) et "des mesures drastiques seraient nécessaires" et les scientifiques "nous disent tous que c'est un code rouge".





**)Oxfam n'est vraiment pas connu pour ses activités socialistes. D'autant plus perfide que Wallstreet.online, Financial Times ("Nous croyons au capitalisme. Mais le modèle est mis à rude épreuve." Ces fous peuvent lire ici pourquoi.), Capital et LesEcho essaient encore et encore de dénoncer et de critiquer Oxfam pour des raisons transparentes.

Vous trouvez tous les études d'Oxfam sur cette site: https://www.oxfamfrance.org/

***)"90 percent of American households have air-conditioning" dont 1/4 était déjà délabré en 2015: "According to a 2015 survey, more than one in four American households still has an air conditioning unit that needs replacement. "

 

 

 


La bataille finale des climatiseurs



Puisqu'il n'y a manifestement que des fous bien payés dans les rédactions du "Capital" et "LesEcho" et du "Financial Times", et puisque les gens semblent manquer d'imagination pour imaginer leur avenir dans la guerre des climatiseurs, ce site doit se charger de présenter aux gens un bref résumé de l'avenir de l'histoire humaine qui ne peut plus être écrit.

À la fin de la guerre climatique, les climatiseurs étaient devenus le produit le plus vendu parmi les gens ordinaires. Non seulement en Chine, mais aussi en Occident, les chaînes de montage des fabricants de climatiseurs étaient en ébullition. Ils étaient au sommet du Dax et du Dow Jones. Cependant, les coûts d'électricité des appareils ayant augmenté de façon incommensurable, les ventes ont dû être poussées sur un terrain psychologique. Les unités de refroidissement faisaient l'objet d'une publicité agressive : " L'unité la plus chaude de l'Ouest ", à prendre au pied de la lettre, ou " Faites griller votre voisin ".

À cette époque, on a trouvé des fabricants de climatiseurs qui ont produit des climatiseurs pour les Happy-Few pour des sommes astronomiques, qui créaient un climat intérieur agréable même avec des températures extérieures maximales. Les gens ordinaires ne pouvaient pas s'offrir ces climatiseurs, mais les Happy-Few avaient également envoyé ces appareils au boulanger et au boucher de leur choix, après tout, ils voulaient toujours manger leurs petits pains fraîchement cuits le matin et leur viande à midi. Le boulanger transformait les céréales acheminées par avion des derniers coins du monde où quelque chose poussait encore, et le boucher le dernier bétail qui n'avait pas encore succombé à la mort par la chaleur.

La chaleur perdue record des super systèmes de climatisation conduisait maintenant le reste de l'humanité assez rapidement vers sa fin.

Les Happy-Few ont réalisé trop tard que les premières centrales nucléaires explosaient et que leurs climatiseurs ne fonctionnaient pas sans électricité. Ils ont alors essayé de mettre leurs super climatiseurs à la disposition des travailleurs de la centrale nucléaire, mais ils ont dû se rendre compte que les fabricants de super climatiseurs avaient fermé entre-temps parce que leurs travailleurs étaient tous morts de faim et de chaleur.

Les centrales nucléaires explosaient les unes après les autres dans le monde entier. Les Happy-Few ont fait des provisions des derniers super aliments irradiés disponibles sur terre et ont cherché les derniers endroits supportables sur terre : les monts de 6000m et 8000m. Malheureusement, les Happy Few ne savaient pas que sur ces montagnes, il est impossible de respirer l'air contaminé, qui a entre-temps atteint des températures maximales, sans équipement à oxygène.

L'Allemagne a une responsabilité particulière dans ce jeu infernal : c'est en Allemagne que l'atome a été divisé pour la première fois par Otto Hahn, Linde a inventé la machine frigorifique. Et s'il est désormais acquis qu'un système de chauffage fonctionne mieux lorsque l'air chaud ne circule que dans la maison et que celle-ci est isolée de manière optimale vers l'extérieur, les gens n'ont manifestement pas encore pris conscience du principe de fonctionnement du système de climatisation, qui consiste à transporter la chaleur de l'intérieur de la maison vers l'extérieur et à le faire avec une efficacité misérable et des gaz dangereux.

Et au bout du compte, il faut évidemment expliquer même cette banalité aux gens : Vous pouvez vous protéger du froid avec des moyens simples, mais pas de la chaleur.